Forum francophone sur Michael Jackson, le King Of Pop...
 
http://www.mjacGalerie PhotosFaceBookFAQRechercherAccueilMembresGroupesPartenairesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 HELLFEST

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Human Nature
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33342
Age : 33
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: HELLFEST   Dim 27 Juin - 20:26

HELLFEST

Record d’affluence battu pour cette cinquième édition du plus gros festival metal français, avec 72 000 entrées sur trois jours. Le combat stérile anti-Hellfest de la droite chrétienne, en guerre contre la supposée « culture de mort », aura juste crée un buzz appréciable.
Dimanche 17h00, au fond de la tente de presse du Hellfest, Ben Barbaud, 29 ans, est fourbu mais ravi. Comme chaque année depuis neuf ans, il achève sa semaine sur les rotules puisqu’il est le co-fondateur du festival qui baissera le pont-levis dans huit heures sur le triomphe annoncé d’un Kiss amenant dans ce coin de bocage toute la démesure d’un show à 300 000 watts et à 500 000€. Un calibre impensable lors des premières éditions.

D’ailleurs, Ben Barbaud n’est pas spécialement fan de Kiss. Lui, son acolyte Yoann Le Névé et l’équipe de dix permanents (plus 350 intermittents et 700 bénévoles sur le site) viennent du punk et du hardcore: scènes plus politisées que le metal souvent bêtement consumériste -voir la liste sans fin du merchandising de Kiss, du flipper au cercueil.

Mais le duo amateur s’est mué en promoteurs et a fait du Hellfest un des plus gros festivals du pays en cinq ans, à l’instar des Eurockéennes ou de Rock en Seine. Ce en dépit de moins de moyens et plus d’ennemis. Une maigre subvention -âprement discutée- de 20 000€ du conseil régional des Pays de Loire et la fronde d’associations catholiques et d’élus de la droite chrétienne. Mais le Hellfest refuse la polémique. Barbaud, ex-étudiant en œnologie, se définit comme:
« Un prolo qui veut rester à sa place et ne pas jeter d’huile sur le feu, le débat philosophique sur la diversité culturelle dépassant le cadre du Hellfest. »
Il préfère louer le bouche à oreille enchanté de spectateurs qui reviennent à plus de 50% et une affiche de 115 groupes aussi dense qu’éclectique.

¤ Eau bénite contre bière par hectolitres
Car depuis 2006, le Hellfest inquiète. Cette année, c’est la Confédération nationale des associations familiales catholiques (CNAFC) qui assigne le festival au tribunal de Nantes pour obtenir « les titres des chansons interprétées par les groupes invités» afin notamment de «prévenir toute atteinte aux intérêts spirituels, moraux et matériels des familles ».
Demande inimaginable qui fera heureusement chou blanc. Les intégristes se sont contentés d’asperger le site d’eau bénite en priant pour l’âme perdue des fans de metal… Dont celle du père Robert Culat du diocèse de Carpentras.

L’auteur de l’Age du Metal s’est mêlé aux festivaliers et a pris part à une table ronde sur le metal et la religion le samedi. Prenant acte de la part de provocation du genre, il rappelle que:
« Baudelaire aussi fut interdit sous le Second Empire pour les prières à Satan contenues dans les Fleurs du Mal. »Q

uant au soupçon de perversion des jeunes âmes, il plie vite devant l’âge moyen des fans, plutôt proche de la trentaine. Les rares ados étaient impérativement accompagnés par un majeur, seule concession du tribunal à la CNAFC. Et les contrôles étaient drastiques aux portillons.
Le relais politique anti Hellfest, porté dès mars par Philippe de Villiers et Christine Boutin, s’est lui vite mis en veilleuse. Les deux parlementaires ont eux-mêmes subi leur lot d’avanies. Accusations de viol portées par son fils cadet à l’encontre de son aîné pour l’un, cumul de ses retraites avec le salaire offert pour une mission élyséenne pour l’autre. On ne les a plus entendus tonner contre « la culture de mort » que véhiculerait « ce festival sataniste ».
Ce repli aura fait le bonheur de Patrick Roy, député-maire PS de Denain (Nord), venu prendre un bain de foule dans sa célèbre veste rouge. Entre deux photos souvenirs, il s’est posé en lobbyiste du metal, un genre « victime de l’ignorance et qui doit être défendu » que lui-même affectionne. Du côté de l’organisation on est:
« Ravis de sa présence, mais déçus de constater que le premier politique à se déplacer n’est même pas de la région. »

¤ Culture de mort ?
Quant à la fameuse « culture de mort », elle fait sourire les locaux qui ont appris à connaître le folklore de cette faune bigarrée mais paisible, consommant près de 90 000 litres de bières en trois jours, assurant par là trois mois de chiffre à certains commerçants.
Gendarmes et préfecture constatent que le Hellfest occasionne moins de débordements que nombre de rassemblements. Ici, si on n’aime pas un groupe, on ne va pas agresser ses fans, mais passer son chemin, les quatre scènes sont là pour ça.
On peut siroter un muscadet aux bars des viticulteurs installés entre deux feux de camp ou musarder du côté de l’Extreme Market, qui propose CD, T-shirts ou… brassières siglées Motörhead! Côté sécurité, outre des «rappels à l’ordre » des brigades cynophiles pour « consommation personnelle de stupéfiants », on a noté quelques entrées en force le vendredi, par l’arrière du festival, moins surveillé, et quelques vols.
Rien d’inhabituel pour une foule de 25 000 fans, dont 33 % venus de l’étranger où pourtant l’offre ne manque pas. A croire que le côté familial du Fest et son affiche hétéroclite font la différence. Avec ce melting-pot de têtes d’affiche old-school (Alice Cooper, Twisted Sister, Slash, Motörhead, Slayer, U.D.O), d’artistes cultes (le death de Carcass, l’inventivité d’un Devin Townsend, le stoner d’un John Garcia, le black metal innovant d’Ihshan, Anvil enfin en live après le film) et de jeunes pousses inventives (le post hardcore fabuleux de Dillinger Escape Plan, The Devil’s Blood).
Seul Prodigy, pressenti le premier soir, a pris peur au vu de l’affiche et s’est fait porter pâle. L’option Aerosmith un temps envisagée a sauté, et on s’en est tenu aux seuls Kiss comme « grosse » tête d’affiche. L’organisation ne voulant pas « donner trop cette année pour décevoir ensuite ».

¤ Quant au bel avenir
Le futur du Hellfest s’annonce brillant: sold out dès le samedi, il enregistre 72 000 entrées, soit 10 000 de plus qu’en 2009 explosant une jauge prévue à 20 000 entrées/jour. Plus les 3 000 invités, dont 1000 journalistes. Une affluence qui peut faire tâche:
« Quand je vois les tentes plantées à côté du Leclerc car le camping est saturé, j’entends déjà les plaintes des riverains », s'inquiète Ben Barbaud.
Mais patience, « à moins de récupérer des terrains viticoles », 2011 signera le dernier Hellfest à Clisson, la ville devant construire un lycée sur l’actuel site du Val de Moine.
Pour « partir sur un grand coup », l’équipe a prévenu le maire qu’elle aimerait que l’édition 2011 se déroule sur quatre jours car 75% des fans arrivent dès le jeudi. Pour la suite, « des propositions de communes environnantes » affluent déjà « car on tient à rester dans un rayon de 30 km autour de Clisson » conclut Barbaud, l’enfant du pays.

Mais pour les fans de metal ce qui importe, comme le rappelait Dee Snider de Twisted Sister impérial le samedi, c’est que : « You can’t stop rock’n’roll ! » A Clisson ou ailleurs.

Source: LesInrocks.com

_____________________________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjj-the-return.forumdefan.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: HELLFEST   Lun 28 Juin - 12:26

D'apres ma Camarade Carole,une superbe édition,faut dire il y avait tous les groupes de folk metal du moment.
La seule deception je pense c'est que ce festival qui au départ se voulait extreme(il a démarré en tant que festival essentiellement Hardcore et metal extreme)en jouant l'ouverture a relégué totalement ces styles là au profit de grosses pointures à la Kiss. Ainsi le black metal est assez peu representé,et on joue sur les grosses têtes d'affiche,un petit peu au dépend du metal extreme,plus underground. Apres j'aime le Hard mais je comprend qu'une frange du public se sente un peu frustré. Apres c'est vrai que Barbaud gere brillamment sa barque,ce qui n'a pas toujours était facile,on se souvient du fiasco du fury fest de 2005 je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Human Nature
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33342
Age : 33
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: HELLFEST   Lun 28 Juin - 20:14

T'as vu mon Loulou comment je pense à toi? Hihi

_____________________________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjj-the-return.forumdefan.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: HELLFEST   Lun 28 Juin - 22:17

j'ai vu oops2
Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HELLFEST   

Revenir en haut Aller en bas
 
HELLFEST
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hellfest 2010
» Hellfest : 2 pass à 90 Euros à vendre!
» AMEBIX, EYEHATEGOD, SOILENT GREEN & HELLFEST 2009
» Interviews Hellfest 2010
» ITW SQUEALER HELLFEST 2009 par METAL MAD TV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Michael Jackson: The Return :: LE COIN DETENTE :: ACTUALITES :: Actu Musique/Chanteurs(euses)-
Sauter vers: