Forum francophone sur Michael Jackson, le King Of Pop...
 
http://www.mjacGalerie PhotosFaceBookFAQRechercherAccueilMembresGroupesPartenairesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant
AuteurMessage
MJ Girl
Dangerous
Dangerous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 757
Age : 38
Localisation : Avec MJ pour toujours..
Humeur : cool
Date d'inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Jeu 6 Jan - 23:20

En fait, plus je lis les détails, plus ça me fait mal au coeur....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Human Nature
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33343
Age : 33
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Jeu 6 Jan - 23:22

Oui, c'est dur à lire, parce qu'on a des images en tête, on s'imagine la scène, on a l'impression de la vivre Sad

_____________________________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjj-the-return.forumdefan.com
MJ Girl
Dangerous
Dangerous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 757
Age : 38
Localisation : Avec MJ pour toujours..
Humeur : cool
Date d'inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Jeu 6 Jan - 23:26

Oui voilà et j'ai l'impression aussi, malgré qu'à priori il était déjà mort, de sentir sa souffrance....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Human Nature
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33343
Age : 33
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Ven 7 Jan - 0:41

UP
mise à jour dans le message du JOUR 3 Wink

_____________________________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjj-the-return.forumdefan.com
Anael Jackson
Legend
Legend
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14174
Age : 36
Localisation : Paris
Humeur : humeur changeante
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Ven 7 Jan - 10:53

Human Nature a écrit:
Oui, c'est dur à lire, parce qu'on a des images en tête, on s'imagine la scène, on a l'impression de la vivre Sad


carrément , même si on tente de bloquer ces images.. bah le cerveau fait ce qu'il veut Sad
J'espère .. qu'il en s'est pas vue partir franchement .... cette idée me hante Sad



Sinon j'ai mit aussi un petite mise à jour à partir de 14 h 45


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelsmichaeljackson.over-blog.fr/
MJ2
HIStory
HIStory
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1670
Age : 40
Localisation : Drôme
Humeur : calme et marrant.
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Ven 7 Jan - 12:27

Human Nature a écrit:


Il a répété que selon lui, Michael Jackson était mort depuis "20 à 60 minutes" avant son arrivée.

Blount a confirmé que Conrad Murray n'avait pas évoqué le propofol lorsqu'il a été questionné sur les médicaments donnés à Michael Jackson, il a simplement déclaré que l'artiste était traité pour une déshydratation et que cela expliquait la présence de l'intraveineuse. Selon le médecin, Michael Jackson était inconscient depuis une minute lorsque les secours ont été appelés.
Un autre secouriste lui a injecté des stimulants cardiaques dans la jugulaire. Martin Blount a constaté plusieurs détails ou incohérences qui ont attiré son attention : la présence de flacons de lidocaïne (anesthésique utilisé notamment pour pallier à la douleur occasionnée par l'injection de propofol)
Alors que les secours effectuaient ces tentatives de réanimation, Conrad Murray s'est mis à ramasser trois flacons de lidocaïne sur le sol de la chambre et les a glissés dans un sac. "Avez-vous revu ces flacons ?", a demandé le procureur adjoint David Walgren. "Non, Monsieur".


on note un appel de plus de 20 minutes passé à 10h29. A 10h34, un appel de 8 minutes. A 11h18, un appel de plus d'une demi-heure. A 12h03 et 12h04, Murray a envoyé des SMS à une personne située au Texas. Il a également passé un appel à sa petite amie, Nicole Alvarez, à 13h08.
Parmi les appels passés dans les cinq heures précédant la mort de Michael Jackson, on note un échange téléphonique avec son cabinet de Las Vegas, sa clinique de Houston, l'un de ses employés et un autre médecin.


Conrad Murray n'a pas mentionné l'administration de propofol et a affirmé avoir été témoin de l'arrêt cardiaque.


Elle a également détaillé les propos de Murray affirmant qu'il avait assisté à l'arrêt cardiaque : le médecin lui aurait dit qu'il avait vu Michael Jackson arrêter de respirer et qu'il s'était mis immédiatement à lui faire le massage cardiaque. Elle ne l'a pas davantage questionné sur le sujet.


, Thao Nguyen, a elle aussi questionné Murray à partir de 13h35 pour savoir ce qui s'était passé. Là encore, ce dernier n'a pas mentionné le propofol. Il a simplement reconnu avoir donné au patient des sédatifs pour l'aider à dormir (sans mentionner un quelconque cocktail de médicaments). Il a été incapable de fournir une estimation du temps écoulé entre l'administration des médicaments et l'arrêt respiratoire du patient.

- A 7h01, un appel émis vers un dénommé Andrew Butler, qui a déclaré être un patient et ami du Dr Murray lorsqu'il a été contacté par les enquêteurs. L'homme ne se souvenait pas avoir été appelé par Murray ce jour là.
- A 8h49, un appel reçu d'une femme, Mme Guild, qui a également déclaré être une patiente et amie de Conrad Murray. Celle-ci a déclaré aux enquêteurs qu'elle avait reçu un message de Murray l'informant qu'il ne serait pas à son cabinet (rappel : quelques semaines avant la mort de Michael Jackson, Murray avait transmis un message à tous ses patients les informant qu'il interrompait ses activités quelques temps), elle avait décidé de l'appeler ce jour là pour en savoir plus.
- A 9h23, il a reçu un appel d'une jeune femme qui, contactée par les enquêteurs, a déclaré que Murray était le père de l'une de ses amies californiennes.
- Il a ensuite eu une conversation téléphonique avec un numéro correspondant à sa clinique de Houston (Texas).
- A 10h22, il a reçu un appel court (2 minutes) d'un médecin au sujet d'un patient que le Dr Murray avait traité deux mois plus tôt. Le médecin s'apprêtait à opérer le patient et voulait connaître les médicaments qui lui avaient été prescrits par Murray. Ce dernier a fourni les informations demandées avant de raccrocher.
- Un appel a ensuite été passé par Murray à son assistante. Jointe par les enquêteurs, elle a affirmé que le médecin ne lui avait pas semblé inattentif.
- A 11h07, un deuxième appel très bref a été passé depuis ce numéro.
- A 11h18, un appel long a été passé (plus d'une demi-heure). Les enquêteurs ont identifié que le numéro correspondait au cabinet de Murray à Las Vegas.D'autres appels ont suivi, montrant que Conrad Murray avait contacté certains de ses patients. L'appel à Michael Amir a eu lieu à 12h12. A 13h08, Murray a par ailleurs contacté sa petite amie, Nicole Alvarez, avec qui il a eu un enfant.

voilà ce que je retiens!!!!! tjs plus fort!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Grrr briques brule non plus aucun doute sur le procès, j'irais même dire l'issue du procés!! que justice soit faites!!!

merci à vous pour ce nouveau compte rendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Human Nature
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33343
Age : 33
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Ven 7 Jan - 20:36

Anael Jackson a écrit:
Human Nature a écrit:
Oui, c'est dur à lire, parce qu'on a des images en tête, on s'imagine la scène, on a l'impression de la vivre Sad


carrément , même si on tente de bloquer ces images.. bah le cerveau fait ce qu'il veut Sad
J'espère .. qu'il en s'est pas vue partir franchement .... cette idée me hante Sad



Sinon j'ai mit aussi un petite mise à jour à partir de 14 h 45


Merci beaucoup Wink Wink

_____________________________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjj-the-return.forumdefan.com
gia
Off The Wall
Off The Wall
avatar

Féminin
Nombre de messages : 53
Age : 29
Localisation : quelque part
Date d'inscription : 25/10/2010

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Ven 7 Jan - 20:42

Citation :


voilà ce que je retiens!!!!! tjs plus fort!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Grrr briques brule non plus aucun doute sur le procès, j'irais même dire l'issue du procés!! que justice soit faites!!!


Les preuves sont là , les témoignages montrent bien la culpabilité du " médecin " et pourtant j'ai toujours peur qu'il s'en tire sans encombres Closedeyes

merci pour ces mises à jour Wink


Dernière édition par gia le Ven 7 Jan - 20:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anael Jackson
Legend
Legend
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14174
Age : 36
Localisation : Paris
Humeur : humeur changeante
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Ven 7 Jan - 20:42

[JOUR 04]

Citation :
Rappel : Conrad R. Murray, 57 ans, qui était le médecin de Michael Jackson au moment de sa mort, fait face à la justice qui l'accuse d'homicide involontaire. Les audiences préliminaires ont débuté le 4 janvier ; elles visent à déterminer si un procès est nécessaire. Les 3 premières journées ont vu défiler 12 témoins à la barre, dont 6 au cours de l'audience d'hier (un secouriste (Martin Blount), deux médecins ayant pris en charge Michael Jackson lors de son admission aux urgences (Dr Cooper et Dr Nguyen) ; deux employés des compagnies de téléphonie dont Conrad Murray était client (Harry Daliwal et Jeff Strohm) ; un enquêteur, Dan Myers).

  • 18h20 (heure française), 9h20 (heure locale) - L'audience du jour doit débuter à 9h30. La compagne de Conrad Murray au moment des faits, Nicole Alvarez, doit venir témoigner à la barre. Le 25 juin 2009, le médecin l'a appelée durant 2 minutes alors qu'il se trouvait dans l'ambulance conduisant Michael Jackson aux urgences de l'hôpital UCLA. L'inspecteur Dan Myers devrait également poursuivre son témoignage.

    Avant le début de l'audience, revenons brièvement sur la journée d'hier, qui a été très chargée (6 témoins la fin du témoignage du secouriste Richard Senneff). Bon nombre de débats ont été pointus, soit d'un point de vue technique (explications sur la manière d'identifier l'origine ou le destinataire d'un appel téléphonique, etc), soit d'un point de vue médical (soumission de scénarios hypothétiques aux témoins médecins - "Si on injectait une dose de XX mg de la substance YY à telle heure, que se passerait-il ?"). Conséquence de cette complexité : les journalistes présents dans le tribunal semblent avoir eu plus de mal à suivre les débats et des erreurs de compréhension ou de retranscription des propos des témoins ne sont pas à exclure. En l'absence des transcriptions exactes des audiences, il n'est pas possible de procéder à une vérification.

    Quoi qu'il en soit, cette troisième journée a permis de souligner plusieurs points importants :
    • Les témoins sont unanimes : Murray n'a jamais indiqué (ni aux secours, ni aux urgences) avoir administré du propofol à Michael Jackson.
    • Michael Jackson était déjà mort à l'arrivée des secours dans sa propriété d'Holmby Hills. Selon les estimations, le décès remonterait entre 20 et 60 minutes avant l'arrivée des secours (soit un décès survenu entre 11h25 et 12h05 approximativement).
    • Le secouriste Martin Blount a vu Conrad Murray ramasser trois flacons de lidocaïne dans la chambre de Michael Jackson, flacons qu'il n'a jamais revus par la suite. Le médecin n'a pas indiqué avoir administré de la lidocaïne à l'artiste.
    • Le 25 juin, Murray a utilisé ses 2 téléphones pour envoyer de multiples SMS, passer et recevoir des appels, sans jamais contacter les secours.
    • Conrad Murray aurait affirmé au médecin urgentiste avoir assisté au malaise cardiaque de Michael Jackson et avoir immédiatement commencé à pratiquer les gestes d'urgence.
  • 10h25 (heure locale) - L'audience a débuté avec cinq minutes d'avance par le retour à la barre de Dan Myers pour un contre-interrogatoire. L'accusation a fait beaucoup d'objections au cours de son intervention et celles-ci ont souvent été retenues car les questions dépassaient le cadre fixé lors de l'interrogatoire direct. Myers a expliqué qu'il relisait régulièrement les documents relatifs à l'affaire (ses notes, les déclarations des témoins, etc), afin de se rafraîchir la mémoire sur le dossier. Ed Chernoff, l'avocat de Conrad Murray, a tenté d'obtenir davantage d'informations au sujet de l'enquête menée par Myers sur les appels téléphoniques reçus et passés par Murray. Le témoin a expliqué qu'il s'était rendu deux fois au Texas dont un déplacement au cours duquel il a pu parler à plusieurs personnes dont une qui a reçu un appel de 11 minutes de Conrad Murray à 11h51. Il l'a interrogée une première fois au Texas et une seconde fois hier soir.

    La femme en question (Sade Anding) est ensuite venue à la barre. Elle a expliqué qu'elle a rencontré Conrad Murray mi-février 2009, alors qu'elle était serveuse dans un restaurant Sullivan's Steakhouse au Texas. Tous deux ont fait connaissance sur son lieu de travail. La défense de Conrad Murray multiplie à son tour les objections, ce qui n'était pas le cas lors des trois journées d'audience précédentes. Cette fois-ci, les avocats semblent beaucoup plus sur la défensive. Ainsi, la défense a fait en sorte que la serveuse ne raconte pas les circonstances exactes de sa rencontre avec le médecin, la fréquence à laquelle elle le voyait, etc. Elle a cependant admis avoir entretenu une relation avec lui.

    Elle a ensuite reconnu que c'était bien sur son téléphone portable que le médecin avait passé un appel à 11h51 le 25 juin. Interrogée sur les premiers mots de Murray lorsqu'elle a décroché, elle a simplement expliqué qu'il lui avait dit "Bonjour, comment ça va". Elle lui a immédiatement répondu qu'elle allait bien et s'est mise à lui donner de ses nouvelles car ils ne s'étaient pas vus depuis plus d'un mois: "Je lui ai coupé la parole et je me suis mise à parler"

    L'accusation a alors tenté d'en savoir plus sur la manière dont Murray avait réagi à la fin de l'appel. Il est en effet suspecté d'avoir lâché le téléphone en découvrant Michael Jackson inconscient. La défense du médecin a fait objection. Objection retenue, pas de réponse du témoin par conséquent. Cependant, elle a ensuite expliqué qu'à un moment donné, le médecin avait cessé de lui répondre mais qu'elle entendait du bruit à l'arrière-plan, comme s'il avait mis le téléphone dans sa poche ; elle a également entendu "une toux et des voix". Elle n'a pas reconnu la voix de Murray. "Avez-vous un moyen de savoir à quel moment il a cessé de vous écouter ?" a demandé l'accusation, ce à quoi elle a répondu par la négative, ajoutant qu'elle avait répété plusieurs fois "Allô ? Allô ? Tu es là ?" sans recevoir de réponse. Après avoir attendu 5 à 6 minutes au bout du fil, elle a fini par raccrocher le téléphone et a essayé de rappeler Murray. Il n'a alors pas décroché, ce qui lui a paru inhabituel.

    Ces données laissent entendre qu'il se serait écoulé au moins 25 minutes entre le moment où Conrad Murray a découvert Michael Jackson en détresse cardio-respiratoire et le moment où il a passé l'appel aux secours. Le médecin est resté en communication avec Sade Anding entre 11h51 et 12h02, d'après le témoignage d'un employé de la compagnie téléphonique présenté hier. Il aurait donc retrouvé l'artiste inconscient peu avant midi.

    Sade Anding a parlé pour la dernière fois à Conrad Murray lorsque la police s'est présentée à son propre domicile pour l'interroger. Elle a par la suite appelé Murray pour l'informer qu'elle avait reçu cette visite des autorités. Il se serait alors excusé de "l'avoir mise dans cette situation", lui aurait conseillé d'appeler son avocat et de ne pas parler à la police en l'absence d'un avocat.

    Lors du contre-interrogatoire (très bref), Ed Chernoff lui a simplement fait dire que l'accusation avait payé son billet d'avion jusqu'à Los Angeles, qu'elle était arrivée la veille et repartait ce soir après avoir passé la nuit sur place. Il lui a également demandé si elle avait dit des choses à la barre qu'elle n'avait pas dites auparavant, ce à quoi elle a répondu par la négative.

    Une pause a ensuite été décidée en raison d'un problème lié à l'un des avocats de Murray, Joseph H. Low : ce dernier a dû quitter l'audience avec l'autorisation du juge car il avait d'autres obligations. Mais il est apparemment parti en emportant certains documents nécessaires à l'interrogatoire du témoin suivant. Les avocats des deux parties ont eu une discussion assez animée, le procureur David Walgren déclarant à la défense qu'il les avait prévenus que le témoin en question viendrait à la barre. Le juge a fini par leur réclamer le silence, a exigé que l'on fasse revenir Joseph H. Low et a ordonné une interruption temporaire de l'audience.
  • 12h15 (heure locale) - L'audience a été suspendue à 12h00 pour le déjeuner. Ce matin, après l'interruption, le témoin pour lequel il manquait un document est venu à la barre. La femme a simplement expliqué qu'elle avait essayé d'appeler Conrad Murray le 25 juin 2009 sans parvenir à le joindre. Elle l'avait rencontré dans un club en 2003.

    Nicole Alvarez a ensuite témoigné à la barre. Elle a éprouvé beaucoup de difficultés à répondre aux questions, déclarant qu'elle ne se souvenait plus, demandant des simplifications, des reformulations, qu'on lui répète les questions, etc. Au terme de son intervention, la défense n'a pas souhaité effectuer de contre-interrogatoire.

    Elle a d'abord été interrogée sur les circonstances de sa rencontre avec Conrad Murray : elle a expliqué avoir fait sa connaissance en 2005 dans un club de Las Vegas où elle travaillait. Elle commencé à entretenir une relation amoureuse avec lui, qui s'est poursuivie lorsqu'elle a déménagé à Los Angeles. L'accusation a cherché à faire reconnaître à Alvarez que Conrad Murray était marié à ce moment là mais la défense a multiplié les objections de telle sorte qu'elle ne réponde pas à cette question. Ensemble, ils ont eu un fils né en mars 2009 (lorsqu'elle a été questionnée sur sa grossesse, Alvarez a été incapable de dire à quel moment elle était tombée enceinte et a été obligée de compter sur ses doigts pour retrouver l'information). A cette période, ils ne vivaient pas ensemble à temps plein. Alvarez n'a pas été en mesure de dire concrètement à quelle fréquence ils se voyaient entre avril et juin 2009, se contentant d'un "c'était assez fréquent".

    Elle a affirmé ne pas savoir où habitait Conrad Murray lorsqu'il ne résidait pas avec elle et a également déclaré qu'il ne la prévenait pas de ses allées et venues, si bien qu'elle n'était jamais en mesure de déterminer quand elle allait le voir. Cependant, elle restait en contact téléphonique avec lui et il lui disait volontiers où il se trouvait. Selon elle, c'est en juin 2009 qu'ils ont passé le plus de temps ensemble à Los Angeles mais Murray se montrait plus présent depuis mars compte tenu de la naissance de leur enfant. Elle a confirmé que Conrad Murray partait vers 21h ou 22h chaque soir, après le coucher du bébé et revenait le lendemain à des horaires variables, entre 7h et 10h du matin. Il passait ensuite "la majeure partie de la journée à dormir".

    Interrogée sur le lien entre Murray et Michael Jackson, elle a raconté qu'elle ne savait plus exactement à quel moment elle avait appris qu'ils se connaissaient : elle a commencé par affirmer que c'était "bien avant qu'elle soit enceinte", avant de laisser entendre qu'elle était en début de grossesse puis d'admettre qu'elle ne s'en souvenait plus. Elle a cependant admis avoir appris "à un moment donné" qu'il était son médecin personnel... puis a affirmé ne pas savoir quel était son rôle exact auprès de Michael Jackson parce qu'il ne lui disait rien. Cependant, elle était informée qu'il allait partir en Angleterre et a même déclaré qu'elle avait été invitée à l'accompagner et que cette perspective l'enthousiasmait beaucoup, bien qu'elle soit inquiète de devoir ainsi se déplacer avec son bébé.

    Elle a expliqué qu'elle avait reçu de nombreux paquets envoyés par Conrad Murray à son adresse de Los Angeles entre avril et juin 2009. Cependant, le contenu de ces colis n'a pas été mentionné, pas plus que la conversation téléphonique entre Nicole Alvarez et Murray le 25 juin à 13h08, alors que le médecin se trouvait dans l'ambulance conduisant Michael Jackson aux urgences.

    Elle a expliqué qu'elle avait reçu 6 paquets envoyés par Conrad Murray à son adresse de Los Angeles entre avril et juin 2009. Le médecin l'avait avertie "par respect" qu'elle allait recevoir des colis, sans lui dire ce qu'ils contenaient. Elle ne les a jamais ouverts et elle ne lui a jamais posé la question. Un ensemble de reçus FedEx lui ont été présentés à la barre montrant que les colis provenaient d'une pharmacie, "Applied Pharmacy Services". Elle a reconnu sa signature sur certains tandis que sur d'autres, il semblerait que la signature ne soit pas la sienne. Elle a admis que "ça avait pu arriver" qu'un colis lui parvienne sans qu'elle signe elle-même le reçu.

    La conversation téléphonique entre Nicole Alvarez et Murray le 25 juin à 13h08 n'a pas été mentionnée. Le médecin se trouvait alors dans l'ambulance conduisant Michael Jackson aux urgences.

    Conrad Murray réside actuellement au domicile du témoin.
  • 13h30 (heure locale) - Début de l'audience de l'après-midi.
  • 14h45 (heure locale) - Pause de l'après-midi (15 minutes).
  • 15h05 (heure locale) - Le premier témoin de l'après-midi marque un retour à des considérations médicales, puisqu'il s'agissait d'une enquêtrice du bureau du Coroner de Los Angeles, Elissa Fleak, exerçant cette profession depuis 8 ans. Elle a été informée du décès de Michael Jackson le 25 juin et s'est rendue à l'hôpital UCLA à 17h20 pour effectuer un examen externe de son corps. Elle a recherché des traces de blessures potentielles infligées par une arme (ex: couteau) et n'a rien trouvé. Elle s'est fait remettre à ce moment là 4 échantillons sanguins prélevés sur l'artiste destinés à des tests toxicologiques. Après avoir quitté les urgences, elle s'est rendue dans la propriété d'Holmby Hills qu'occupait Michael Jackson.

    Elle est allée dans sa chambre où elle a collecté les éléments potentiellement pertinents pour expliquer le décès : plusieurs flacons contenant des gélules, des tubes de crème (hydroquinone, benoquin = il s'agit de deux crèmes utilisées dans le traitement du vitiligo). Les prescriptions provenaient principalement du Dr Murray ainsi que du Dr Metzger. Elle a également trouvé une seringue par terre, près du lit, et une autre sur la table présente dans la chambre. Des bouteilles d'oxygène médical, un pied à perfusion, un bocal à urine, des alèses carrées, des aiguilles hypodermiques, des cathéters, une poche à perfusion contenant du sérum physiologique, un flacon de propofol vide de 200 mg ont également été retrouvés, ainsi que des sacs plastiques contenant d'autres objets (matériel médical, tubes de crème, etc), des flacons de 30 mL de lidocaïne dont deux étaient vides et le troisième à demi-rempli, une poche à perfusion découpée dans laquelle se trouvait un flacon de propofol, une compresse ensanglantée, un oxymètre de pouls (note : dispositif que l'on place à l'index pour mesurer la quantité d'oxygène dans le sang et la fréquence cardiaque) et bon nombre d'autres objets.

    De nombreuses photos ont été présentées dans la salle d'audience afin qu'elle identifie l'emplacement où elle avait retrouvé chaque objet. Au total, pas moins de 12 flacons de propofol ont été retrouvés au total dans la chambre et dans le placard attenant ainsi que 6 flacons de lidocaïne.

    La défense est ensuite intervenue pour un contre-interrogatoire. A cette occasion, Elissa Fleak a précisé avoir effectué ses premières constatations à Holmby Hills le 25 juin puis y être revenue le 29 après avoir été informée par les enquêteurs qu'il restait des éléments à récupérer dans le placard de la chambre (suite à leur interrogatoire avec le Dr Murray). Elle n'avait pas examiné le contenu de ce placard le 25 juin. La défense a repassé en revue tous les objets, cherchant à savoir si les flacons retrouvés étaient vides ou pleins. "Il y en avait tellement que je ne me rappelle plus lesquels étaient plus ou moins pleins", a avoué le témoin. Flanagan, l'avocat de Conrad Murray, lui a fait décrire la poche à perfusion retrouvée sur le pied à perfusion dans la chambre et a insisté sur le fait qu'elle contenait un liquide transparent et non un liquide d'apparence laiteuse.
  • 16h20 (heure locale) - Lors du contre-interrogatoire, J. Michael Flanagan a questionné le témoin au sujet d'une seringue que son rapport mentionnait comme "cassée", trouvée sur le sol de la chambre. Elissa Fleak a expliqué que le mot était mal choisie, qu'elle aurait dû employer le terme "dissociée" : en effet, la seringue en question n'était pas abîmée, l'aiguille était simplement séparée du reste. Elle a par ailleurs expliqué qu'elle ne s'était pas occupée de la question des empreintes digitales car cela n'entrait pas dans ses attributions. Elle n'a donc pas été en mesure de répondre à plusieurs interrogations relatives aux empreintes retrouvées sur les flacons et seringues.

    J. Michael Flanagan a cherché à savoir si Michael Jackson aurait pu s'auto-injecter le propofol, en demandant à Elissa Fleak si les seringues étaient suffisamment proches du lit pour être à portée de main de Michael Jackson. Si Fleak a pu répondre à la question concernant la seringue, déclarant qu'elle était à une soixantaine de centimètres du lit, l'accusation a immédiatement fait objection à une autre question relative à l'éloignement du flacon de propofol, objection qui a été retenu par le juge. La même chose s'est produite lors d'une question sur les aiguilles jetables : Fleak a expliqué qu'elles se trouvaient à plusieurs dizaines de centimètres du lit mais lorsque la défense a voulu savoir si elles étaient "à portée de main", l'accusation a fait objection avec succès. La défense n'a donc pas pu déployer pleinement sa théorie.
  • 17h30 (heure locale) - A l'issue de cette première semaine d'audience préliminaire, l'avocat de Joe Jackson, Brian Oxman, a fait savoir que la famille était "complètement anéantie" d'apprendre la quantité de médicaments administrés à Michael Jackson pendant les derniers jours de sa vie. L'information la plus douloureuse, à leurs yeux, est le fait que Conrad Murray ait attendu plus d'une vingtaine de minutes avant de prévenir les secours.
    CNN nous apprend par ailleurs que le juge a rappelé à l'ordre Ed Chernoff, l'un des avocats de Conrad Murray, car il semblait tenter d'obtenir des témoins de l'accusation des informations susceptibles de lui être utiles dans un futur procès. Le juge lui a déclaré : "Nous ne sommes pas en mission d'exploration ici". Plus tard, il l'a une nouvelle fois hélé avec humour : "Houston, nous avons un problème", a annoncé Pastor (malicieuse référence à la ville dont plusieurs avocats du médecin - y compris Chernoff - sont originaires).

    Les témoignages reprendront lundi à 10h du matin (heure locale).


Source : ElusiveShadow.com / Divers (TMZ, CNN, ABC, etc).




Dernière édition par Anael Jackson le Sam 8 Jan - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelsmichaeljackson.over-blog.fr/
Human Nature
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33343
Age : 33
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Sam 8 Jan - 1:12

UP Mise à jour dans le post d'Anael ci-dessus.

_____________________________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjj-the-return.forumdefan.com
Anael Jackson
Legend
Legend
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14174
Age : 36
Localisation : Paris
Humeur : humeur changeante
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Sam 8 Jan - 11:05

re
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelsmichaeljackson.over-blog.fr/
Human Nature
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33343
Age : 33
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Sam 8 Jan - 19:36

Merci Anael Wink

_____________________________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjj-the-return.forumdefan.com
Anael Jackson
Legend
Legend
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14174
Age : 36
Localisation : Paris
Humeur : humeur changeante
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Sam 8 Jan - 19:38

on a pas apprit quand choses sur ce coup là, mais mon dieu qu'est ce que ça doit être dur pour ça famille !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelsmichaeljackson.over-blog.fr/
Human Nature
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33343
Age : 33
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Sam 8 Jan - 19:40

C'est clair :/
J'ai l'impression de lire les même choses depuis plusieurs mois, c'est agaçant!

_____________________________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjj-the-return.forumdefan.com
Anael Jackson
Legend
Legend
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14174
Age : 36
Localisation : Paris
Humeur : humeur changeante
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Sam 8 Jan - 19:44

c'est vrais qu'il n'y a pas de réel révélation pour le moment. Mais je trouves que néanmoins quelque part, ça nous met un peu plus face au fait ..en ayant les témoignage de ces différente personne ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelsmichaeljackson.over-blog.fr/
MJ Girl
Dangerous
Dangerous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 757
Age : 38
Localisation : Avec MJ pour toujours..
Humeur : cool
Date d'inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Sam 8 Jan - 22:30

Oui c'est vrai on a plus de détails et surtout, enfin pour moi, il doit y avoir un proçés !!

Merci les filles pour toutes ces infos Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stphmlt
Collectionneur
Collectionneur
avatar

Nombre de messages : 2102
Age : 45
Localisation : Essonne France
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Dim 9 Jan - 18:12

J'espère juste que Murray sera condamné à la hauteur de son incompétence....

Sinon Ortega me fait bien marrer aussi....enfin façon de parler.... Plusieurs fois après la mort de MJ il a affirmé que Michael était toujours en forme etc...et là, parce qu'il a peur d'être impliqué dans le décès de MJ et d'être grillé du showbiz il se "rappelle" que le 19 juin Michael était mal, incapable de répéter....Et la réunion avec Phillips le lendemain lui revient aussi à l'esprit...Ca alors!

C'est pas mal finalement on va en apprendre sur plein de gens et se rendre compte que Murray n'est pas le seul coupable, le plus dangereux, le plus incompétent mais pas le seul menteur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anael Jackson
Legend
Legend
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14174
Age : 36
Localisation : Paris
Humeur : humeur changeante
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Dim 9 Jan - 18:24

C'est clair que Murray n'est pas le seul coupable est menteur. Même si sont incompétence et son appât du gain à quand même coûter la vie à Michael. Parce que un médecin qui dit " je sais pas faire les massages cardiaque " .. ça se mérite une bonne paire de claque dans la gueule ( pour être polie ) ..c'est inadmissible de se dire médecin et de ne pas connaitre les gestes qui sauve...

Après je suis bien d'accord, Ortega à toujours chanté sur tout les toit que MJ était en superbe forme qu'il avait plein d'énergie, qu'il n'était pas fatigué etc .. suffit de voir les bonus de This is it c'est limite si il dit pas que MJ avait la même patate qu'à 20 ou 30 ans......

Déjà à l'époque j'avais du mal à le croire, car on ne peut pas nier que Michael était quand même maigre etc .... et là quand on voit ce qu'il " absorbait " juste pour pouvoir dormir et sans doute calmer ses angoisses .... pff ... voila quoi ... j'ai encore plus de mal à croire qu'il était " en forme " ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelsmichaeljackson.over-blog.fr/
MJ2
HIStory
HIStory
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1670
Age : 40
Localisation : Drôme
Humeur : calme et marrant.
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Lun 10 Jan - 13:16

on apprend avec cette dernière journée que les flacons de propofol étaient quand même nombreux dans la chambre!!!! et puis cette histoire de faire envoyer des colis médicaux à ces nombreuses maitresses qui devaient juste les recevoir et pas les ouvrir.... plus pourri (incompetent et menteur j'en parle pas tellement c'est énorme) que murray faut se lever de bonne heure!!!!
quand vous parlez de la journée où ortega disait que mike était pas bien, moi je retiens qu'il voulait que michael rentre et que murray arrive et dit, c'est moi qui décide!! non moi LE pourri, l'homme qui nus l'a enlevé y en a qu'un!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Human Nature
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33343
Age : 33
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Lun 10 Jan - 18:51

Enfin, c'est quand fou de voir comment Ortega peut changer d'histoire. Au début, comme dit Anael, Michael était en forme pendant les répèt, il n'était pas malade, tout allait bien (pourtant des danseurs et proches disaient le contraire, mais la parole d'Ortega a pris le dessus. Et maintenant, il se souvient que le 19 juin (si je ne me trompe pas), Michael était tellement mal, qu'il n'a pas pu assister à la répèt et qu'il est rester chez lui.

_____________________________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjj-the-return.forumdefan.com
Anael Jackson
Legend
Legend
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14174
Age : 36
Localisation : Paris
Humeur : humeur changeante
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Lun 10 Jan - 18:53

je penses que Ortega à chantait sur tout les toits que MJ allait bien , dans un but commercial .... Vendre " This is it " le mieux possible ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelsmichaeljackson.over-blog.fr/
Human Nature
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33343
Age : 33
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Lun 10 Jan - 18:57

Ce qui a marché.

_____________________________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjj-the-return.forumdefan.com
Anael Jackson
Legend
Legend
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14174
Age : 36
Localisation : Paris
Humeur : humeur changeante
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Lun 10 Jan - 19:03

voui c'est sûr. Car si à ce moment là il avait dit que MJ des fois n'était pas bien, les gens ne se serait pas déplacé ( ou moins disons ) pour aller voir This is it ...

Je trouves que c'est pas très cool comme attitude pour mec qui se disait ami de Michael
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternelsmichaeljackson.over-blog.fr/
MJ2
HIStory
HIStory
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1670
Age : 40
Localisation : Drôme
Humeur : calme et marrant.
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Lun 10 Jan - 19:11

durant les répèt c'est sûr (ceci dit si ortega avait crié sur les toits pendant les répét : michael a manqué des jours de répet!!! qu'aurait dit AEG ou michael lui même..? faut y penser à ça. quand on voit en plus que murray lui disait bien que ça le concernait pas!!) et après son décès, il a été dit qu'il y avait des jours où il ne pouvait pas répéter. je m'en souviens. le dernier jour il a répété par ex, ça allait plutot bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Human Nature
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 33343
Age : 33
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   Lun 10 Jan - 22:18

[JOUR 5]
Début de l'audience du jour à 10h (heure locale). Les journalistes n'étant pas autorisés à sortir de la salle d'audience quand ils le souhaitent, cet article sera mis à jour lors des interruptions de l'audience. Dernière mise à jour : 10h20 PST (mise à jour sur début audience).
Citation :
Rappel : Conrad R. Murray, 57 ans, qui était le médecin de Michael Jackson au moment de sa mort, fait face à la justice qui l'accuse d'homicide involontaire. Les audiences préliminaires ont débuté le 4 janvier ; elles visent à déterminer si un procès est nécessaire. 16 témoins se sont déjà présentés à la barre au cours des quatre premiers jours (l'accusation envisage d'en appeler entre 20 et 30, selon les déclarations faites par le procureur adjoint David Walgren dans sa plaidoirie d'ouverture).

  • 19h00 (heure française), 10h00 (heure locale) - Aujourd'hui, l'audience a débuté à 9h mais le juge a décidé de consacrer une heure à traiter des sujets d'ordre procédural (examen de motions, etc), si bien que les témoignages ne reprennent véritablement qu'à dix heures, comme nous vous l'avions annoncé la semaine dernière. On peut donc supposer que les premières mises à jour sur le contenu des débats seront plus tardives qu'à l'accoutumée. Les noms des témoins du jour n'ont pas été communiqués par l'accusation.



  • 10h20 (heure locale) - Au cours de l'heure consacrée à des points de procédure, les avocats de Conrad Murray ont évoqué avec le juge les recherches menées sur l'iPhone du médecin. Ils tenaient à s'assurer que le secret professionnel client-avocat avait été respecté. Le juge a statué que les données récemment recueillies sur le téléphone en question pouvaient être considérées comme des preuves. Ed Chernoff, l'avocat de Murray, a expliqué qu'il s'agissait de "brefs messages vocaux" et de 12 captures d'écran. C'est grâce à l'enquête menée sur les téléphones que l'accusation a pu reconstituer une chronologie assez précise des faits.

    Une large part des discussions s'est ensuite déroulée en chambre du Conseil. Autrement dit, hors de portée des journalistes et des personnes présentes dans la salle d'audience. L'accusation a fait part de son intention de faire venir des experts en toxicologie à la barre, soit au cours de cette audience, soit demain. Vers 10h05, défense et accusation sont revenues dans la salle d'audience. Le procureur David Walgren a réclamé un quart d'heure pour examiner certains documents qui ont été modifiés suite aux débats avec le juge Pastor avant de commencer l'audience proprement dite. Une brève suspension d'audience a donc été décidée.


  • 10h55 (heure locale) - Le premier témoin du jour a été Stephen Marx, expert en récupération de données informatiques aujourd'hui retraité. C'est lui qui a été chargé d'extraire les données récupérables sur l'iPhone de Conrad Murray (qu'il a obtenu le 28 juillet 2009). Il a commencé par répondre à quelques questions techniques puis a expliqué qu'il avait pu récupérer plusieurs captures d'écran (images au format jpg). Pour certaines d'entre elles, il a été en mesure de récupérer la date à laquelle elles ont été consultées. Il a également pu récupérer un e-mail daté du 25 juin adressé à Conrad Murray, de la part d'un assureur londonien prénommé Bob Taylor (Note : il est probable qu'il s'agisse de l'un des deux représentants de la firme Robertson Taylor, assureur leader dans le monde du spectacle, compagnie fondée en 1977 par Robert Taylor et William Robertson), reçu à 5h54 (heure de Los Angeles).

    Marx a pu confirmer que cet e-mail avait été lu par Conrad Murray et qu'il comportait des questions relatives à la santé de Michael Jackson (apparemment, l'assureur s'inquiétait au sujet de la santé de l'artiste après avoir lu des articles de presse). Il a également pu démontrer que Murray avait répondu à l'e-mail en question à 11h17, heure de Los Angeles, en précisant que les déclarations des médias à ce sujet étaient fausses et qu'il ne pouvait pas lui communiquer le dossier médical de l'artiste.


  • 12h05 (heure locale) - Le pharmacien Tim Lopez, responsable d'Applied Pharmacy Services (pharmacie de Las Vegas), a ensuite témoigné à la barre. Il a expliqué que sa pharmacie était spécialisée en préparations magistrales et fournissait aux médecins les médicaments nécessaires à leurs patients. Pour vérifier qu'il a bien affaire à une personne autorisée à commander, il contrôle à chaque fois l'identité de son interlocuteur (son statut : médecin, vétérinaire, etc, son numéro de licence médicale et son numéro d'enregistrement à la DEA : ce dernier est fourni à chaque professionnel de santé et l'autorise à prescrire des médicaments réglementés).

    Son premier contact avec Conrad Murray a été téléphonique : le médecin lui a expliqué qu'il avait beaucoup de patients Afro-Américains dont certains souffraient du vitiligo. Il a donc réclamé du Benoquin (une crème utilisée pour traiter les symptômes de la maladie) dans une concentration bien précise. Après avoir mené des recherches, le pharmacien n'a pas été en mesure de l'aider à obtenir la concentration désirée mais ne recevant pas de nouvelles de Murray, il n'a pas donné suite.

    Murray l'a rappelé au printemps 2009, réclamant de nouveau du Benoquin. Le pharmacien a relancé ses recherches et cette fois-ci, est parvenu à trouver la crème dans une concentration réclamée par Murray. Il l'a donc recontacté en lui précisant qu'il avait trouvé un fournisseur. Murray a commandé 40 tubes de 30g. Cela n'a pas semblé anormal pour le pharmacien. Le médecin a récupéré et réglé sa commande et a demandé si les livraisons pouvaient être adressées à son cabinet.

    Peu de temps après, Murray l'a recontacté en lui disant qu'il était satisfait de la crème et a commencé à se renseigner au sujet du propofol et du sérum physiologique : il souhaitait savoir s'il était possible d'en faire livrer pour sa clinique. Il a pu ainsi passer commande. Le propofol commandé se présentait sous deux formes : des cartons contenant 10 flacons de 100 mL et d'autres cartons contenant 25 flacons de 20 mL. Selon Lopez, les achats de Conrad Murray ont débuté le 6 avril 2009 par une première commande d'un carton de 10 flacons de 100 mL, un carton de 25 flacons de 20 mL, neuf poches de sérum physiologique et des tubes de Benoquin. Murray aurait alors demandé si une partie de sa commande pouvait être livrée à Santa Monica, affirmant qu'il possédait une clinique à Los Angeles.

    Peu après, le 28 avril 2009, Murray a passé une nouvelle commande de 4 cartons de 10 flacons de 100 mL et 25 flacons de 20 mL, également livrés à Santa Monica, ainsi que 20 flacons de diazepam et 20 de lorazepam. Murray lui a également signalé que son patient se plaignait de la douleur causée par l'injection et a donc réclamé un anesthésique local, la lidocaïne. Il a aussi demandé au pharmacien s'il disposait d'une solution pouvant "redonner de l'énergie" à quelqu'un. Le 12 mai 2009, nouvelle commande : 4 cartons de 10 flacons de 100 mL de propofol, 1 carton de 25 flacons de 20 mL, du diazepam et de la lidocaïne. Un peu plus tard, Murray est de nouveau revenu vers lui, affirmant que le dosage de la lidocaïne n'était pas assez fort. A sa demande, le pharmacien lui a préparé divers échantillons avec des dosages différents pour qu'il décide lequel était le plus adapté.

    En juin, le pharmacien a concocté 30 capsules à visée "énergisante", comme le lui avait réclamé Murray, en mélangeant ephédrine, caféine et aspirine. Le 10 juin, Murray a passé une nouvelle commande : 4 cartons de 10 flacons de 100 mL et 2 autres contenant des doses de 20 mL... sans oublier le Benoquin et la lidocaïne. Commande expédiée, comme les précédentes, à Santa Monica. Le 15 juin, nouvelle commande : lorazepam, diazepam, 12 poches de sérum physiologique... envoyés une fois de plus à Santa Monica.

    Bilan de ces achats : 255 flacons de Propofol au cours des trois mois précédant le décès de Michael Jackson (130 flacons de 100 mL et 125 flacons de 20 mL).

    Les reçus FedEx qui avaient été montrés à Nicole Alvarez, la compagne de Conrad Murray ayant réceptionné les colis en Californie, ont été présentés à Tim Lopez, qui a confirmé qu'ils concordaient avec les dates des commandes passées chez lui.

    Lors du contre-interrogatoire, Tim Lopez a confirmé qu'il avait fait toutes les vérifications nécessaires pour s'assurer que Conrad Murray était habilité à solliciter ces substances. Il a par ailleurs expliqué qu'aucune règlementation ne l'obligeait à envoyer les médicaments à un hôpital dès lors que la personne qui les commandait était habilitée à le faire (autrement dit, il semblerait que les vérifications s'effectuent en amont et consistent à s'assurer que la personne qui passe commande est bien médecin ; une fois que ceci est confirmé, le médecin peut faire livrer sa marchandise où il le souhaite). Il a par ailleurs précisé qu'il n'avait jamais été informé du devenir des médicaments commandés par Murray, ce qui était chose courante : en effet, il est fréquent que les médecins passant commande ne fournissent pas le nom des patients pour des raisons de confidentialité.


  • 13h15 (heure locale) - Début de l'audience de l'après-midi.

14h30 (heure locale) -
Pause de l'après-midi. L'occasion pour nous de faire le bilan du témoignage qui vient d'avoir lieu : celui de Jaime Lintemoot, criminologue employée par le bureau du coroner de Los Angeles, dont la spécialité principale est la toxicologie. Son intervention s'est avérée particulièrement détaillée sur le plan biologique puisqu'elle a exposé dans le détail les doses de chaque substance retrouvée dans les différents éléments qui ont été analysés (matériel médical et prélèvements sur le corps de Michael Jackson). En l'absence de transcription officielle des audiences, il n'est pas possible de retranscrire avec fiabilité ces données. Nous nous limiterons donc à les exposer dans les grandes lignes. Notez que certains éléments de ce témoignage peuvent heurter la sensibilité des lecteurs.

La témoin a d'abord détaillé ses qualifications, qui lui confèrent un statut d'expert (elle a ainsi affirmé avoir réalisé des milliers de tests toxicologiques au cours de sa carrière et connaît bien la pratique des tests liés aux propofol puisque c'est elle qui a mis au point la méthode permettant d'identifier cette substance dans un corps humain). Sa découverte lui a valu d'être sollicitée à chaque fois qu'un décès impliquant le propofol survenait dans sa juridiction.

Elle a expliqué qu'elle avait réalisé des tests sur tous les échantillons qui lui ont été fournis (échantillons sanguins prélevés à l'hôpital, échantillons sanguins prélevés au niveau du cœur, échantillons de tissus d'organes prélevés sur le corps, etc) et avait retrouvé du propofol partout. Elle a fourni à la Cour un document de 8 pages rassemblant ses conclusions sur le sujet, document qui a été commenté dans la salle d'audience (lecture des dosages, etc). Par ailleurs, elle a également effectué des tests sur du matériel médical retrouvé dans la chambre de Michael Jackson.

Lors du contre-interrogatoire, Flanagan lui a demandé si elle avait recherché autre chose que le propofol et la lidocaïne. Elle a répondu qu'elle ne s'était occupée que du propofol (mais avait précisé lors de l'interrogatoire direct que d'autres criminologues étaient intervenus pour rechercher d'autres substances). L'avocat de Murray lui a également fait préciser le contenu de la poche à perfusion retrouvée dans la chambre, qui ne contenait aucun médicament (rappelons que selon les témoignages précédents, Conrad Murray a fait remplacer la poche contenant du propofol par une autre contenant du sérum physiologique).

Flanagan a beaucoup insisté sur le contenu de l'estomac de Michael Jackson prélevé lors de l'autopsie, demandant si on y avait retrouvé des traces de jus de fruit, de nourriture. Une fois encore, les objections de l'accusation ont plusieurs fois été retenues donc il n'a pas pu exposer sa théorie jusqu'au bout. Cependant, on peut supposer qu'il cherchait à savoir s'il était possible que Michael Jackson ait consommé du Propofol par voie orale, dilué avec de la nourriture ou un liquide (des bouteilles de jus de fruit ayant été retrouvées dans la chambre). Jaime Lintemoot a déclaré que le contenu de la bouteille de jus de fruit présente sur la table de chevet n'avait pas fait l'objet de tests.

15h55 (heure locale) - Les fans ont une fois de plus eu recours à la voie des airs pour faire passer un message, comme cela avait déjà été le cas lors d'une audience antérieure. Cette fois-ci, c'est une banderole réclamant que les chefs d'accusation contre Conrad Murray soient alourdis qui a flotté au-dessus du tribunal.

Bannière au-dessus du tribunal Bannière au-dessus du tribunal

16h15 (heure locale) -
L'audience vient de s'achever et le dernier témoin de la journée a été Orlando Martinez, travaillant à la division Vol-Homicide de la police de Los Angeles dont il est l'un des principaux enquêteurs. Il a été mobilisé pour travailler sur l'affaire Murray. Il a rencontré l'accusé deux jours après la mort de Michael Jackson. Conrad Murray était accompagné de son avocat, Ed Chernoff. L'entretien a été enregistré.

Conrad Murray a déclaré à la police qu'il avait rencontré Michael Jackson à Las Vegas en 2006 et qu'il l'avait soigné, lui et ses enfants, lorsqu'ils souffraient de la grippe. Selon Murray, c'est Michael Amir Williams qui lui a demandé de devenir le médecin attitré de l'artiste pendant le This Is It Tour. Michael Jackson l'aurait ensuite à son tour appelé pour lui confirmer l'information. Devant la police, Murray a reconnu que son rôle principal pendant un peu plus de deux mois avait consisté à aider l'artiste à dormir (il a tenu des propos contradictoires au cours de l'interrogatoire, affirmant une fois que c'était "toutes les nuits" et avançant à un autre moment le chiffre de "six jours par semaine"). Il lui injectait 50 mg de propofol au maximum pour induire un sommeil artificiel et le maintenait sous sédation grâce à une intraveineuse.

Au cours de l'interrogatoire, Conrad Murray a dit à plusieurs reprises à la police que Michael Jackson souffrait d'un problème d'addiction. Il a également déclaré que selon lui, l'artiste était devenu dépendant du propofol, si bien qu'il a essayé de le sevrer et de remplacer l'anesthésique par d'autres médicaments. Selon Martinez, Conrad Murray a donc reconnu devant la police qu'il avait administré du propofol chaque soir à Michael Jackson pendant plus de deux mois. Quelques jours avant sa mort, il aurait commencé à réduire la dose et à introduire deux nouvelles substances : le lorazepam et le midazolam. Au cours de la deuxième nuit de cette tentative de sevrage, il aurait tenté de supprimer totalement le propofol, ne laissant que les deux autres substances.

Le 25 juin, censé être le troisième jour de ce "sevrage", Murray a déclaré que Michael Jackson était rentré chez lui vers 1h du matin, avait pris une douche et s'était changé. Le médecin lui a ensuite appliqué une crème dans le dos destinée à traiter ses problèmes de peau et lui a frictionné les pieds. Murray lui a ensuite posé une intraveineuse dans la jambe "pour l'hydrater" avec un mélange de lorazepam et de sérum physiologique (Note : le lorazepam est utilisé pour traiter l'angoisse). Il aurait injecté le mélange doucement, sur 2 à 3 minutes, dans le cathéter et non en piquant à même la peau. Il lui a également donné un comprimé de Valium.

Une heure plus tard, Michael Jackson ne dormait toujours pas. Murray a donc injecté du diazépam (qui est également un tranquillisant). Vers 3h20 du matin, l'artiste se serait enfin endormi... Un sommeil bref, d'une dizaine de minutes (Murray a affirmé avoir consulté sa montre). Le médecin a déclaré à la police qu'il avait conseillé à Michael Jackson d'éteindre la lumière, de baisser la musique et de "méditer". L'artiste lui aurait dit que s'il n'arrivait pas à dormir, il devrait annuler ses répétitions et sa tournée. Voyant que l'artiste ne trouvait toujours pas le sommeil, il lui a de nouveau administré un médicament. 7h30. Michael Jackson ne dort toujours pas ; selon Murray, la pression liée à une possible annulation de la tournée était forte. De nouveau, du diazépam, qui ne produit aucun effet.

Selon Conrad Murray, à 10h du matin, Michael Jackson ne dormait toujours pas et a commencé à réclamer du "lait" (nom qu'il donnait au propofol). Murray reconnaît avoir accédé à sa demande (vers 10h40 ou 10h50), en lui donnant la moitié de la dose habituelle, soient 25 mg. Une injection destinée à induire un sommeil artificiel, qui devait être maintenu grâce à une perfusion. Il était selon le médecin aux alentours de 11h.

Michael Jackson s'est enfin endormi. Murray affirme l'avoir surveillé un certain temps et a reconnu qu'à un moment donné, il avait senti qu'il pouvait s'absenter pour aller aux toilettes situées non loin de là. Le médecin affirme que cette absence n'a duré que 2 minutes.

En revenant des toilettes, il aurait découvert "avec stupeur" que l'artiste ne respirait plus. Il aurait alors immédiatement commencé le massage cardiaque et le bouche à bouche alors que Michael Jackson se trouvait encore sur son lit. Il utilisait une main pour lui compresser la poitrine, l'autre étant placée dans son dos. Murray a justifié ce choix par le fait qu'il n'était pas capable de déplacer Michael Jackson par terre tout seul. L'accusation a immédiatement réagi en demandant "Combien pesait Michael Jackson ?" (rappelons que selon les documents officiels, l'artiste pesait 61.7 kg au moment de sa mort tandis que Conrad Murray pèse près de 100 kg). La défense, sans surprise, a fait objection et celle-ci a été retenue.

Murray a affirmé ne pas avoir appelé les secours parce qu'il ne voulait pas interrompre la réanimation. "Il a dit qu'il était en train de s'occuper de son patient et qu'il ne voulait pas le négliger", a déclaré le témoin. Par contre, Murray a tout de même passé un appel à Michael Amir Williams en lui demandant de faire venir la sécurité immédiatement. Il a également reconnu avoir délaissé Michael Jackson le temps de descendre prévenir la cuisinière qu'il y avait une urgence et qu'il fallait laisser la sécurité accéder à l'étage. C'est ainsi qu'Alberto Alvarez a fini par entrer dans la chambre... et que les secours ont été appelés.

Selon Orlando Martinez, Conrad Murray a expliqué aux enquêteurs où se trouvait le matériel utilisé pour soigner Michael Jackson. Le médecin aurait eu l'air surpris de la question, pensant que la police l'avait déjà récupéré. A l'occasion de cet interrogatoire, Murray a également reconnu avoir administré de la lidocaïne diluée à Michael Jackson. Par contre, le médecin n'a jamais mentionné qu'il avait passé et reçu des appels et des textos pendant qu'il s'occupait de Michael Jackson.

Lors du contre-interrogatoire, la défense de Murray a attaqué le témoin de manière assez frontale, comme au cours de cet échange : "Vous avez choisi les sujets que vous vouliez aborder, exact ?" "Oui". "Vous avez affirmé que le Dr Murray n'avait pas mentionné d'appels téléphoniques". "Non, en dehors de celui passé à Michael Amir". "Mais vous ne lui avez rien demandé concernant des appels téléphoniques ou des e-mails. Une semaine plus tard, vous avez demandé à obtenir les relevés téléphoniques. Vous suggérez que le Dr Murray a menti... mais vous ne lui avez tout simplement pas posé la question !" Les débats ont été si enflammés que le juge Pastor a été contraint de demander aux protagonistes de "baisser d'un ton".

Ed Chernoff a particulièrement insisté sur le fait que Conrad Murray semblait "inquiet" du fait que Michael Jackson consomme du propofol, que l'artiste semblait "tout connaître sur le propofol" et que Murray avait tenté de le sevrer, en lui disant qu'il "n'avait pas signé pour faire ce genre de choses". Pourquoi a-t-il commencé ? "Michael Jackson s'inquiétait pour la tournée parce qu'il n'arrivait pas à dormir et il a convaincu le Dr Murray de lui donner ce Propofol". Chernoff a également fait en sorte que Martinez cite plusieurs points du témoignage de Murray qu'il avait laissés de côté lors de l'interrogatoire direct : par exemple, le fait que Michael Jackson lui demandait souvent s'il pouvait se faire l'injection lui-même, ce que Murray refusait.

Chernoff s'est une fois de plus emporté au sujet du 25 juin, en déclarant "Le Dr Murray ne vous a JAMAIS dit qu'il avait fait une perfusion [de propofol] à Michael Jackson le 25". Cependant, Martinez a maintenu sa version en disant "c'est ce que j'ai compris". Chernoff lui a ensuite fait reconnaître que Murray avait indiqué correctement les emplacements où ils pourraient retrouver du matériel médical au domicile de Michael Jackson (semblant ainsi montrer que le médecin coopérait pleinement avec la police).

Suite à ce contre-interrogatoire tendu, l'accusation a souhaité reprendre la main pour revenir sur un point brièvement évoqué avant : un médecin aurait administré du propofol à Michael Jackson dès mars 2009, ce que Martinez avait expliqué au cours de son témoignage. L'accusation lui a demandé où cette injection avait été effectuée. Il s'avère que le médecin en question a effectué l'injection au cabinet du Dr Murray car ce dernier possédait les dispositifs médicaux de surveillance nécessaires à une telle procédure.

Demain, l'audience débutera à 9h15 (heure locale), soit 18h15 (heure française).



Source : ElusiveShadow.com / Divers (TMZ, CNN, ABC, etc).


Source : ElusiveShadow.com / Divers (TMZ, CNN, ABC, etc).

_____________________________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjj-the-return.forumdefan.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PROCES] Audience préliminaire de C.Murray.
Revenir en haut 
Page 2 sur 25Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant
 Sujets similaires
-
» Procès Conrad Murray
» Les documents officiels
» OJ SIMPSON/Michael Jackson/Joe/Jo
» L'Associated Press dévoile des échanges entre AEG et Murray
» SON CORPS EXHUME ???§§

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Michael Jackson: The Return :: L'ENVOL DE PETER PAN :: ON PARLE DE LUI...-
Sauter vers: